Les femmes et la liberté sexuelle face à celle des hommes depuis des millénaires

Share
Il est aisé de parler des pays lointains qui traitent mal les femmes, qui les violent, qui mutilent leurs sexes, qui épousent des petites filles qui parfois meurent d’hémorragie le soir de leurs nuits de noces où elles sont consommées contre leur gré. Quelles sont les petites filles qui rêvent d’être violées par un vieux qui le sera forcément à leurs yeux d’enfants ? Quelles sont les petites filles qui rêvent de tomber enceintes, alors qu’elles sont-elles même encore des enfants ?
Ce sont des vies volées, des enfances arrachées pour le plaisir des hommes.
Des femmes participent et cautionnent ces vices barbares comme les mutilations et la pédophilie encensées et agrées par des mariages forcées d’enfants! Trop d’hommes sont arriérés en occident comme dans les pays lointains. Les femmes, les filles, les petites filles sont regardées comme sur les affiches publicitaires à savoir comme des objets destinés à satisfaire les plaisirs et pulsions masculines. C’est encore très ancré dans les cerveaux.
La sexualité masculine interroge face à ses besoins irrépressibles .Les pulsions des hommes, leur sexualité font partie de la normalité depuis toujours. Les femmes représentaient des objets pour eux car elles n’étaient pas sujets de leurs vies. Le monde, les sociétés cautionnaient et même encore aujourd’hui cette attitude.
Le désir masculin primait et la femme s’accommodait pour plaire et être acceptées comme objet de convoitise et de jouissance ! Alors, aujourd’hui où en sont les femmes et les filles pour sortir de ce système qui enlève toute velléité de découvertes propres ? On voit combien le point G est énigmatique ainsi que les femmes fontaines qui ne rentrent pas dans la norme.
Lire la suite

Le monde de la sodomie et de la fellation

Share
Nous vivons dans un monde où la sexualité masculine a dominé au travers des âges immuablement.
Les hommes se réfèrent à leur sexualité et l’intrusion féminine dans ce domaine est considérée comme un empiètement sur leur territoire.
La polygamie existe toujours, les prostituées font toujours partie de l’univers masculin. Avant, il y avait les bordels pour assouvir des pulsions que « bobonne la légitime et mère des enfants » ne pouvait accomplir sans être éjectée de son statut de mère pour devenir une « putain ». Lire la suite

Toutes solidaires pour un même combat

Share
femenAu risque de choquer, je suis pour un mouvement de femmes et de féministes d’une grande ampleur.
Je suis contre la division et de dire non au Slutwalk et aux Femen. Nous voulons toutes la même chose. Que les hommes soient contents de voir des seins nus, on s’en moque. Là, où ils seront moins heureux et très inquiets, c’est de voir l’unité se former chez les opprimées.
Chacune, chaque femme a le droit de réagir à sa façon. Les hommes, le vieux patriarcat aime la division et c’est jouer leur jeu que de créer une ségrégation des femmes qui se battent pour leurs libertés, leurs égalités et que cessent ces viols et attaques sexuelles et verbales dans le monde contre les femmes, les filles et les enfants! Il faut comprendre que l’enjeu à défendre c’est aussi nos corps!!! 

Les Slutswalk ont réagi à raison contre des propos sexistes, les Femen ont leurs raisons d’être seins nus, ce corps utilisé, malmené, violé, bafoué et quelque fois obligées de devenir mère contre son gré! Les prostituées sont des femmes comme les autres, si elles le souhaitent elles peuvent se joindre à nous toutes pour se battre pour leurs droits de femmes, pour l’égalité salariale. Ces inégalités peuvent entrainer la précarité et le risque de prostitution.
Lire la suite

La sexualité est le nucléaire féminin

Share
Les nouvelles générations de femmes vont peut être réussir à court-circuiter le mutisme des générations anciennes.
La loi du silence, du plus fort, du plus riche qu’il soit blanc, noir, jaune, métissé va peut être peu à peu prendre fin. Les voix, les corps des femmes vont s’éveiller à quelque chose de nouveau. Le raz le bol, la lassitude d’entendre des sempiternelles phrases : « ne dis rien, oublies, c’est mieux.
C’est comme ça, que veux-tu ? « Ou bien les menaces dites ou voilées : « si tu parles, gare à toi ou à ta carrière implicitement suggéré.  » Comme, je les hais ces menaces qui entravent la vie d’une femme et cela dès son plus jeune âge parfois. L’esclavage a été aboli pour les noirs mais l’esclavage sexuel existe bel et bien encore de nos jours. Les femmes demeurent trop souvent opprimées par les préjugés, les obligations « de femmes » et par toutes ces menaces directes ou indirectes qui pompent leur énergie vitale qui est aussi celle de leur sexualité. Le printemps Arabe a sonné l’heure d’une révolte où le retour à l’ancien n’est plus possible.
Lire la suite

Les femmes, le sexe et la justice

Share
Qui n’a pas vécu dans sa vie une période glauque où on n’a pas agi dans le sens de la morale, du juste et du bien ?
Sans doute plus qu’on imagine, certains et certaines ont vécu des expériences sexuelles qui pourraient choquer ?
Qui se targuerait de ne pas avoir menti pour cacher certains faits qui lui nuirait de bien des façons ?
On constate qu’à la lumière de ce qui se passe outre Atlantique et en France, que tout est mis en œuvre pour contrer la voix des victimes et surtout de leur faire honte avec ce qu’ elles ont fait dans leur vie, quand c’est possible. Mentir pour se rendre plus crédible par rapport à un acte subi, qui est une atteinte à l’intégrité physique et psychique, me paraît une façon instinctive de se défendre pour que seulement les faits criminels subis puissent émerger et que justice soit rendue.
Lire la suite

Le sexe, les pulsions et le pouvoir

Share
Les apparences sont très trompeuses et pourtant elles sont plus vivaces que la sincérité et la vérité. Ainsi un bon père de famille qui a une bonne réputation et qui a en apparence un comportement parfait envers les siens, peut être la proie de pulsions terribles auxquelles il succombe de temps à autre.
Seuls ses proches dans la sphère familiale se trouveront confrontés à cet homme qui peut être soit Jeckyl soit Hyde.
Quelques personnes dans son travail se trouveront aussi devant ce personnage double. Comment peuvent-ils en parler ? Qui va les croire ?
Les bonnes apparences jouent en sa faveur pour cet individu peu scrupuleux et sans compassion. Les preuves n’existent pas, les dénonciations ne sont donc pas possibles.
Ses victimes subissent un préjudice considérable et ne peuvent que se taire. Est-ce que ce prédateur ne jouit pas d’une impunité qui l’empêche de comprendre le mal qu’il fait autour de lui ?
Puis, il y a ceux qu’on connait par leurs frasques, les coureurs de jupons comme on dit vulgairement. En France, dans les pays Latins, la tradition fait qu’on est fier d’avoir un fils ou bien que le père soit incorrigible sur ce terrain là.
Lire la suite

L’épanouissement sexuel et le couple

Share
Une inconnue s’est confiée au journal Le Monde.
J’applaudis son courage pour ses confessions et pour le sujet qu’elle soulève concernant la passion et le désir.
Ce qu’elle dit aurait pu être publié dans un journal du hard ou bien dans une revue érotique. Il y a un net progrès, le journal Le Monde s’est emparé du sujet.
La sexualité du couple d’aujourd’hui et les découvertes sexuelles des femmes sont des interrogations réelles à notre époque.
Comment garder une passion et préserver le désir ? Cette femme se plaint d’une sexualité dans son couple devenue une routine. Elle se rue pour acheter la panoplie pour séduire à nouveau son homme.
Elle multiplie les achats qui sont des sex-toys, des films et de la lingerie. L’effet s’estompe vite.
Le mari à qui elle se plaint lui répond « c’est la vie qui fatigue ». 
Cette femme avait fait une découverte sexuelle personnelle qui lui a ouvert la porte d’un chez elle inconnu.
En fait, la sexualité est un trajet pour un apprentissage de soi, de la femme que l’on est et de ce qui nous fait grimper au septième ciel.
Lire la suite

Grand jeu concours à l’UMP !

Share
Qui fera la plus belle bavure ?
Sarkozy accumule les maladresses et les bévues.
MAM a tout pris, mais il faut se souvenir que notre Président était parti roucoulé avec sa Carla en Egypte.
Il ne mentionna pas les droits de l’homme, sujet inintéressant et inutile pour Hosni Moubarak qui a été éjecté depuis.
Pour la journée de la femme, le Président Sarkozy a déclaré : «La question des femmes me paraît sympathique mais pas essentiel. Il faut se concentrer sur l’essentiel».
Il semblerait que Sarko ait du mal à discerner ce qui est essentiel. Il paraît vouloir stagner dans le passé, lui, l’homme qui parlait de rupture.
Aujourd’hui, il brandit la peur pour créer de l’amnésie chez la population qui ne reçoit que des nouvelles du monde alarmantes. Des bouleversements historiques et inattendus surgissent au Moyen Orient et notre gouvernement n’avait rien perçu.
Il y a quand même un aveuglement concernant le raz le bol qui se propage sur la planète contre les dirigeants tout puissants et ceux qui font la sourde oreille.
Lire la suite

La révolte au féminin

Share
Je pense que la cause des femmes est indéfendable.
Cela remettrait en cause tout le système mondial basé sur le patriarcat.
Cela créerait un séisme qui ébranlerait la structure des mentalités actuelles dominantes.
L’histoire des femmes est comme celle des noirs accompagnée d’un passé ancré, archaïque, injuste (racisme sexisme) avec des inégalités qu’on n’oublie pas.
Les Arabes nous donnent une autre vision d’eux, les femmes n’en sont pas là…
Les Arabes nous ont surpris dans leurs révoltes pour l’accession d’un statut juste et qu’on cesse de les traiter comme ils l’ont été trop longtemps.
Une révolte peut soulever une répression sanglante comme cela se passe en ce moment au Moyen Orient.
Casser les vieilles structures demande du courage, de la force mais apporte de l’espoir pour ceux et celles qui savent qu’au plus profond d’eux-mêmes, d’autres sont solidaires de ce soulèvement.
Lire la suite

Crimes contre l’humanité au Moyen Orient

Share
La saisie de la justice internationale en met du temps pour réagir et sauver un peuple de la haine meurtrière de Kadhafi qui a proféré des mots abominables, humiliants, d’une violence haineuse contre son peuple qui échappe à son emprise.
Ce ne sont pas les seules paroles d’un dictateur qui a perdu la face et son propre contrôle devant le monde Arabe, l’Occident, l’Amérique et tous les autres pays.
Certains n’en mènent pas large pour eux-mêmes dans ce contexte à feu et à sang.
Les Libyens s’exposent à la mort tant ils n’ont plus peur de rien ni de perdre.
Cette phrase méprisante de Kadhafi leur a été jeté à la figure comme s’ils n’étaient pas des êtres humains et qu’il avait droit de vie et mort sur eux :
« Il promet de chercher maison par maison les rats et les mercenaires. »
Il a déclaré la guerre à son propre peuple, affichant sa folie sanguinaire, prêt à détruire ceux qui lui échappent et qui n’obéissent plus à la peur.
La peur qui leur a été inculquée par les violences, les sanctions arbitraires, l’impossibilité de s’enrichir, les rêves brisés par un autoritarisme inhumain, sans empathie, le Néron du 21e siècle.
Lire la suite
Page 2 du 4 1234